Cultures

Sacrements

Je suis aussi heureux de n’être plus marié, quand je vois la femme d’un écrivain, épousant toutes ses petites querelles et ses tics, partisane, exagérant et trahissant tous les défauts de son homme (quitte à le tromper, par ailleurs, avec ses disciples et tout passant).

La femme trahit toujours l’homme.

Pour rien au monde, je ne voudrais avoir une femme qui livre en pâture à mes amis (à mes ennemis) tout le détail de mon caractère, tous mes dessous. Une femme, c’est comme un valet de chambre invité à table et qui commente avec une minutie sordide le : pas de génie pour son valet de chambre.

Une femme charmante comme Mme Mauriac, avec sa beauté calme, secrètement mouvementée, tout d’un coup quand il s’agit de son affreux académicien de mari, reflète un monde de petites manœuvres et petites intrigues, rancunes et agressions mesquines. Elle devient laide, un instant.

Avec quel bon instant j’ai toujours craint les femmes. […]

Trop paresseux pour me salir les mains.

*****

Je n’ai pu me marier avec Colette Jéramec que grâce à cette idée qu’incessamment elle allait ouvrir les yeux et me préférer quelqu’un d’autre; je n’ai épousé Olesia Sienkiwicz que grâce à l’idée qu’elle était lesbienne et ne pouvait vraiment m’aimer. Tout cela par la suite s’est avéré, mais il n’en reste pas moins que sur le moment même c’était absolument faux. […]

J’ai vécu frissonnant de doute dans l’ombre d’un autre homme que je n’ai jamais été.

Pierre Drieu la Rochelle (1893 – 1945), Journal 1939 – 1945, en dates du 11 septembre et du 14 octobre 1939

Sven Richard Bergh (1858 – 1919), Nordic Summer Evening

2 réflexions au sujet de “Sacrements”

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s