Plumes

Aujourd’hui je souhaiterais partager avec vous des photos prises par ma sœur dans l’Ain – elle enseigne les sciences naturelles (SVT dit-on aujourd’hui) et c’est à elle que je dois mon intérêt pour les animaux et tout ce qui concerne la faune et la flore; je la remercie pour tout ce qu’elle m’a appris F_05BL_1

https://i2.wp.com/sd-5.archive-host.com/membres/images/164353825412355948/oiseaux_1.jpg

https://i1.wp.com/sd-5.archive-host.com/membres/images/164353825412355948/oiseaux_2.jpg

https://i0.wp.com/sd-5.archive-host.com/membres/images/164353825412355948/oiseaux_3.jpg

https://i1.wp.com/sd-5.archive-host.com/membres/images/164353825412355948/oiseaux_4.jpg

https://i0.wp.com/sd-5.archive-host.com/membres/images/164353825412355948/oiseaux_5.jpg

https://i1.wp.com/sd-5.archive-host.com/membres/images/164353825412355948/oiseaux_6.jpg

https://i2.wp.com/sd-5.archive-host.com/membres/images/164353825412355948/oiseaux_7.jpg

Sieste

La sombre forêt, où la roche
Est pleine d’éblouissements
Et qui tressaille à mon approche,
Murmure avec des bruits charmants.

Les fauvettes font leur prière ;
La terre noire après ses deuils
Refleurit, et dans la clairière
Je vois passer les doux chevreuils.

Voici la caverne des Fées
D’où fuyant vers le bleu des cieux,
Montent des chansons étouffées
Sous les rosiers délicieux.

Je veux dormir là toute une heure
Et goûter un calme sommeil,
Bercé par le ruisseau qui pleure
Et caressé par l’air vermeil.

Et tandis que dans ma pensée
Je verrai, ne songeant à rien,
Une riche étoffe tissée
Par quelque Rêve aérien,

Peut-être que sous la ramure
Une blanche Fée en plein jour
Viendra baiser ma chevelure
Et ma bouche folle d’amour.

Théodore de Banville (1823 – 1891), Les Cariatides

https://i1.wp.com/www.illusionsgallery.com/Ophelia-Waterhouse-L.jpg

John William Waterhouse (1849 – 1917), Ophelia

Nouvel en-cours

Ébahie d’avoir terminé un ouvrage, j’en ai commencé un autre pour me récompenser – il s’agit de Winter meeting, d’Eva Rosenstand, une créatrice dont j’apprécie beaucoup les modèles :

Prod:32206

Le hasard veut que ces trois poneys sont les portraits exacts de Noisette, Nutella et Gouache, montures câlines et patientes sur lesquelles ma fille apprend l’équitation au poney-club voisin. Mes modestes débuts :

https://i1.wp.com/sd-5.archive-host.com/membres/images/164353825412355948/winter_meeting_2512.jpg

Ce sera mon grand projet de l’année 2011…