Cultures

Badineries

LA VÉRITÉ

[…] que voulez-vous que les hommes fassent de moi ? Le mensonge et la flatterie sont en si grand crédit parmi eux, qu’on est perdu dès qu’on se pique de m’honorer. Je ne suis bonne qu’à ruiner ceux qui me sont fidèles ; par exemple, la flatterie rajeunit les vieux et les vieilles. Moi, je leur donne l’âge qu’ils ont. Cette femme dont les cheveux blanchissent à son insu, singe maladroit de l’étourderie folâtre des jeunes femmes, qui provoque la médisance par des galanteries qu’elle ne peut faire aboutir, qui se lève avec un visage de cinquante ans, et qui voudrait que ce visage n’en eût que trente, quand elle est ajustée, ira-t-on lui dire : Madame, vous vous trompez dans votre calcul ; votre somme est de vingt ans plus forte ? non, sans doute ; ses amis souscrivent à la soustraction. Telle a la physionomie d’une guenon, qui se croit du moins jolie ; irez-vous mériter sa haine, en lui confiant à quoi elle ressemble pendant que, pour être un honnête homme auprès d’elle, il suffit de lui dire qu’elle est piquante ? Cet homme s’imagine être un esprit supérieur ; il se croit indispensablement obligé d’avoir raison partout ; il décide, il redresse les autres ; cependant ce n’est qu’un brouillon qui jouit d’une imagination déréglée. Ses amis feignent de l’admirer; pourquoi ? Ils en attendent, ou lui doivent, leur fortune.

L’AMOUR

Il faut bien prendre patience.

LA VÉRITÉ

Ainsi je n’ai plus que faire au monde. Cependant, comme la Flatterie est ma plus redoutable ennemie, et qu’en triomphant d’elle, je pourrais insensiblement rentrer dans tous mes honneurs, j’ai voulu m’humaniser : je me suis déguisée, comme vous voyez, mais j’ai perdu mon étalage : l’amour-propre des hommes est devenu d’une complexion si délicate, qu’il n’y a pas moyen de traiter avec lui ; il a fallu m’en revenir encore. Pour vous, mon bel enfant, il me semble que vous aviez un asile et le mariage.

L’AMOUR

Le mariage ! Y songez-vous ? Ne savez-vous pas que le devoir des gens mariés est de s’aimer ?

LA VÉRITÉ

Hé bien ! c’est à cause de cela que vous régnerez plus aisément parmi eux.

L’AMOUR

Soit ; mais des gens obligés de s’aimer ne me conviennent point. Belle occupation pour un espiègle comme moi, que de faire les volontés d’un contrat ; achevons de nous conter tout. Que venez-vous faire ici ?

LA VÉRITÉ

J’y viens exécuter un projet de vengeance ; voyez-vous ce puits ? Voilà le lieu de ma retraite ; je vais m’enfermer dedans.

L’AMOUR

Ah ! Ah ! Le proverbe sera donc vrai, qui dit que la Vérité est au fond du puits. Et comment entendez-vous vous venger, là ?

LA VÉRITÉ

Le voici. L’eau de ce puits va, par moi, recevoir une telle vertu, que quiconque en boira sera forcé de dire tout ce qu’il pense et de découvrir son cœur en toute occasion ; nous sommes près de Rome, on vient souvent se promener ici ; on y chasse ; le chasseur se désaltère ; et à succession de temps, je garnirai cette grande ville de gens naïfs, qui troubleront par leur franchise le commerce indigne de complaisance et de tromperie que la Flatterie y a introduit plus qu’ailleurs.

L’AMOUR

Nous allons donc être voisins ; car, pendant que votre rancune s’exercera dans ce puits, la mienne agira dans cet arbre. Je vais y entrer ; les fruits en sont beaux et bons, et me serviront à une petite malice qui sera tout à fait plaisante. Celui qui en mangera tombera subitement amoureux du premier objet qu’il apercevra. Que dites-vous de ce guet-apens ?

LA VÉRITÉ

Il est un peu fou.

L’AMOUR

Bon, il est digne de vous ; mais adieu, je vais dans mon arbre.

LA VÉRITÉ

Et moi, dans mon puits.

Pierre Carlet de Chamblain de Marivaux (1688 – 1763), L’Amour et la Vérité

https://i0.wp.com/www.yves-cass.com/images/diaporamas/peintures/p_131.jpg

Yves Cass (né en 1947), L’ange bleu

2 réflexions au sujet de “Badineries”

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s