Cultures

Saltimbanques

Dans la plaine les baladins
S’éloignent au long des jardins
Devant l’huis des auberges grises
Par les villages sans églises

Et les enfants s’en vont devant
Les autres suivent en rêvant
Chaque arbre fruitier se résigne
Quand de très loin ils lui font signe

Ils ont des poids ronds ou carrés
Des tambours des cerceaux dorés
L’ours et le singe animaux sages
Quêtent des sous sur leur passage

Guillaume Apollinaire (1880 – 1918) – Alcools

Sir Alfred James Munnings (1878 – 1959), Fair has come

8 réflexions au sujet de “Saltimbanques”

  1. RDV du dimanche. cela repose et fait voyager.
    J’aime Apollinaire et ces chevaux sont magnifiques. Cela reflète bien l’arrivée des forains,l’animation autour des bêtes, puis le chapiteau.Les badauds qui regardent, curieux.
    « Entrez ! Entrez, mesdames et messieurs, le spectacle va commencer !! ».
    merci Agnès pour ce plaisir dominical.
    Bien à toi

  2. Joli poème que j’avais appris à l’école. Je crois qu’Yves Montand le chantait.
    Et joli tableau aussi …
    bon dimanche sous un beau soleil ici.

    1. Mon fils est en train de l’apprendre, je ne le connaissais pas (ou j’avais oublié)… J’ai découvert le peintre par hasard, c’est un spécialiste des portraits de chevaux, j’aime beaucoup…

  3. bon dimanche a tous, ici il fait aussi beau le tableau est magnifique et le poème aussi merci Agnès pour les sujets du dimanche… bisous du jura…

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s