Cultures

Crocs

Mon premier amour a les dents jaunes. Il entre dans mes yeux de deux ans, deux ans et demi. Il se glisse par la prunelle de mes yeux jusqu’à mon cœur de petite fille où il fait son trou, son nid, sa tanière. Il y est encore à l’heure où je vous parle. Aucun n’a su prendre sa place. Aucun n’a su descendre aussi loin. J’ai entamé ma carrière d’amoureuse à deux ans avec le plus fier amant qui soit : les suivants ne seraient jamais à la hauteur, ne pourraient jamais l’être. Mon premier amour est un loup. Un vrai loup avec fourrure, odeur, dents jaune ivoire, yeux jaune mimosa. Des taches d’étoiles jaunes dans une montagne de pelage noir.

Mes parents sortent en criant de la roulotte, c’est la nuit, les autres roulottes, une à une, s’éclairent, tous en descendent, le clown, l’écuyère, le jongleur, les femmes, les autres enfants, tous en chemise de nuit, en pyjama ou à moitié nus, ils m’appellent, s’accroupissent sous les camions pour voir si je ne m’y suis pas cachée par jeu et ensuite endormie – c’est déjà arrivé plusieurs fois -, ils s’éloignent sur la place du village, appellent encore, n’appellent plus mais hurlent, des fenêtres commencent à s’allumer aux maisons voisines et des gens se fâchent, crient au tapage nocturne, menacent des gendarmes. C’est ma tante qui me trouve. Elle court aussitôt de l’un à l’autre, impose le silence, fait signe qu’on la suive sans bruit, surtout sans aucun bruit : voilà le cirque au complet qui s’approche de la cage, la porte en est entrouverte, je suis allongée sur la paille dorée à l’urine et j’ai les yeux fermés, ma petite tête de deux ans appuyée contre le ventre du loup. Je dors. Je dors d’un sommeil limpide et bienheureux.

Christian Bobin (né en 1951), La Folle Allure

https://i0.wp.com/sd-5.archive-host.com/membres/images/164353825412355948/sleepingwolf.jpg

Ernest Thompson Seton (1860 – 1946), The Sleeping Wolf

8 réflexions au sujet de “Crocs”

  1. J’aime beaucoup les loups, cela m’aurait plu aussi, petite, de me lover contre son pelage!
    Chouette texte Merci Agnès 🙂
    Bises et bon dimanche

  2. Trop beau, et le tableau…merci et bon dimanche à toutes le soleil va arriver un jour, neige vers Clermont-Ferrand hier 8cm d’après ma tante

  3. Magnifique texte et quel beau tableau ! Les loups me fascinent !
    « Seul le silence est grand, tout le reste est faiblesse » ! Que j’aime ce texte « la mort du loup  » – d’ A de Vigny.
    Depuis ma jeunesse, je suis fascinée par cette poésie qui raconte la chasse que l’homme fait au loup, jaloux de sa fierté et de son indépendance ! !
    merci Agnès de ces beaux moments le dimanche
    Le soleil est là depuis une demi-heure, je vous souhaite le même
    grosses bises et bonne semaine à toutes

    1. C’est vrai que c’est un beau poème – je trouve que Vigny n’a pas toujours la popularité qu’il mériterait… Tout gris ici – gros bisous Edwige, et bon début de semaine.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s