Subtilités

J’aime comment les contes de fées commencent en Amérique. Quand j’apprends l’anglais pour de vrai, j’achète des livres pour enfants et je lis : Once upon a time – Il était une fois. Je reconnais ce mot upon à cause d’un GI qui me paie des thés de Saigon et passe un peu de temps avec moi, et c’est un cow-boy du grand état du Texas. Il me raconte qu’il grimpe sur le dos d’un taureau – up on the back of a bull – et qu’il le monte. Je lui dis qu’il plaisante avec Miss Noi (c’est mon nom du Viêt-Nam), mais il dit non, qu’il grimpe vraiment sur un taureau – up on a bull. Je lui fais expliquer ce up on, comme ça je sais que j’ai bien entendu. Je veux savoir pour de bon et pouvoir raconter cette histoire à toutes mes amies et qu’elles comprennent, sans mentir, ce que cet homme qui reste avec moi sait faire. Après ça, quelques années plus tard, je viens en Amérique et je lis des contes de fées pour m’aider à apprendre plus d’anglais et je vois ce mot et je demande à un homme là où je travaille sur Bourbon Street à La Nouvelle-Orléans si c’est pareil. Up on et upon. C’est un homme gentil qui arrive tard le soir pour faire le ménage après le départ des hommes qui voient le spectacle. Il dit que c’est une bonne question et il y réfléchit et il dit que oui, c’est pareil. Je me dis que c’est drôlement bien, qu’on peut grimper sur le dos du « temps » et le monter et qu’on ne sait ni où il va aller ni comment il va essayer de vous fiche par terre.

Robert Olen Butler (né en 1945), « Un conte de fées » – Un doux parfum d’exil – traduction d’Isabelle Reinharez

https://i0.wp.com/sd-5.archive-host.com/membres/images/164353825412355948/saigon_girl.jpg

Brian Wickham, Life in Saigon from 1968-1969

Publicités

4 réflexions sur “Subtilités

  1. Merci pour cet extrait qui m’a bien plu. Cela m’a rappelé mes cours de sémantique a la fac que j’adorais! Pourtant je suis plus « matheuse » que « littéraire », mais c’est comme le latin durant mes années de collège et de lycée, c’était le côté « décortiquer » les textes, comprendre d’où viennent les mots qui me plaisait tant!
    Bon dimanche, ici sous la pluie malheureusement…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s