Défaite

Au fond de lui-même, Matt pensait que les gens naissaient avec une aptitude au bonheur ou que, comme pour sa mère, celui-ci ne venait tout simplement pas facilement à eux, voire pas du tout. Pour elle, il restait un objet lointain, une lueur attendant au bout de tunnels sombres. Elle avait beau essayer de toutes ses forces, elle ne parvenait pas à s’extirper du labyrinthe d’obscurité pour atteindre cette lumière. Il avait fait consciemment l’effort tout au long de sa vie d’être aussi heureux que possible à chaque moment et dans toutes les circonstances. Il avait travaillé dur, goûté différents degrés de réussite, apprécié sa vie de famille et sa maison. Il aurait trouvé indécent de désirer autre chose, de reconnaître une insatisfaction. Aujourd’hui, tout cela lui semblait un point de vue naïf et simpliste. Ce qui était présent ne compensait pas forcément ce qui était absent.

Il n’y avait rien d’autre à faire qu’espérer que, avec le temps, il se réveillerait un matin sans que le visage de Greta l’attende, sa première pensée, sa dernière pensée, une image continuelle flottant à la périphérie de sa vision durant toutes les conversations. Il avait tenté de se convaincre que sa fixation était une forme de maladie. Une obsession qui masquait un autre défaut profondément enfoui de sa personnalité.

*****

Dans son propre cas, Connie savait que Matt avait fait tout ce qui était en son pouvoir pour lutter contre ses sentiments envers Greta. Ce n’était pas comme si elle était revenue dans leurs vies à un moment de faiblesse. Un catalyseur dans un mariage plein de hargne et de tumulte. Ils étaient heureux, dévoués, installés, surtout ces dernières années. Dans l’ensemble, Connie pensait honnêtement qu’ils avaient été aussi heureux ensemble que peut le souhaiter un couple. Ils n’avaient pas eu de liaisons. Pas de rancunes prolongées et inexprimées. Ils étaient ensemble depuis si longtemps qu’ils pouvaient finir la phrase de l’autre sans même y penser. Elle ne doutait pas un instant qu’il resterait avec sa famille parce que c’était ce qu’il fallait faire. Il ne se plaindrait pas et ne se servirait pas de sa fidélité comme d’un bâton pour lui taper sur la tête dans les années à venir. Ils feraient l’amour. Se préoccuperaient des petits problèmes de la maison : fallait-il nettoyer les canalisations, augmenter la puissance de l’ordinateur ? Ils se promèneraient le dimanche après-midi au bord de la Tamise et ils riraient, un peu trop fébrilement peut-être, des singeries de Benny qui nourrissait les canards. Il demeurerait un mari honnête et fidèle, un père solide et attentif pour ses fils. Il dirait au revoir à Greta le lendemain et il tiendrait sa promesse de ne jamais la revoir. Et il resterait amoureux d’elle jusqu’à la fin de ses jours.

Kate O’Riordan, Un autre amour – traduction de Florence Lévy-Paoloni

https://i0.wp.com/sd-5.archive-host.com/membres/images/164353825412355948/mascara.JPG

Félix Mas (né en 1935), La Mascara

Publicités

6 réflexions sur “Défaite

  1. Coucou,
    merci pour le rdv du dimanche, ici gris et pluie…. alors petites croix sur la rose… je te dis pas en toile de 10 avec 1fil sur un fil de trame…. pas facile mais trop beau…
    bon dimanche et pleins de bisous
    joli le blog j’aime beaucoup la couleur et le style

  2. Coucou! J’ai beaucoup de retard ! sûrement à cause du Net, je ne peux m’inscrire ! je ne t’oublie pas ! tu me manques et les copines aussi ! donc, j’arrive et vais m’y tenir tous les jours ! ces derniers temps, des occupations m’ont éloignée !
    Beau texte et quel tableau ! superbe ! merci pour tous ces dimanches ! j’en ai loupé mais je peux revenir en arrière !
    J’aime beaucoup ton nouveau blog ! Des couleurs attrayantes !
    bises

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s