Je porte au cœur une maison secrète

Je porte au cœur une maison secrète,
Un temps, un lieu, quelque tiède retraite
Où vous et moi, la nuit comme le jour,
Tout ne serait qu’entreprises d’amour,
Mais d’un amour de qui l’esprit travaille
Car sans génie il n’est d’amour qui vaille.

Quoi de plus doux que d’orner le baiser
Qu’après les corps, les âmes composer
Et recréer par adorable échange
L’être total que font la bête et l’ange ?
Oh … Que je vois ce tendre Paradis …
J’y suis… Dis-moi si toi tu le vois, DIS ?

Paul Valéry (1871 – 1945)

Camille Pissarro (1830 – 1903), La maison dans la forêt
Publicités

4 réflexions sur “Je porte au cœur une maison secrète

  1. C est un grand plaisir que de redecouvrir nos rendez -vous dominicaux. Quel choix exquis et je relis ave joie les poèmes ou extraits d oeuvres connues ou inconnue s et le tableau qui les accompagne. Un grand moment. Merci. Bonne semaine

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s