Sillons

Il aimait bien labourer. Il commençait à savoir s’y prendre. Au début, il s’était montré d’une incompétence stupéfiante. Il avait cru que ce serait facile, il pensait qu’il suffisait d’aligner les chevaux, de peser sur la charrue, et hop… Arthur donnait l’impression que c’était l’enfance de l’art. Ses sillons étaient tellement rectilignes qu’ils semblaient tracés au cordeau. Et les chevaux connaissaient si bien leur affaire qu’on n’avait rien besoin de leur dire. Ils se plaçaient côte à côte, l’un dans le dernier sillon tracé, l’autre sur le terrain non labouré, et ils avançaient, celui qui se trouvait dans le sillon posant ses énormes sabots, de la taille d’une assiette, dans l’alignement exact. Quand ils arrivaient au bout, ils faisaient demi-tour avec une coordination parfaite, gros comme des autocars, délicats comme des danseurs, et rectifiaient leur position jusqu’au moment où ils étaient bien dans l’axe. Jamais un tracteur n’aurait pu faire demi-tour avec cette précision. Ian ne se lassait pas de les observer.

Son premier sillon avait ressemblé au chemin d’un ivrogne le samedi soir. Arthur avait attelé Robert et Edward parce que c’étaient les chevaux les plus expérimentés, et Ian avait cru s’en sortir honorablement jusqu’au moment où ils étaient arrivés au bout du champ et avaient pivoté. Les chevaux avaient failli reculer d’effroi – ils avaient en tout cas fait un pas en arrière. Robert s’était retourné vers Ian, comme pour lui dire : « Qu’est-ce que c’est que ce bordel ? » Ian avait mis plusieurs mois à attraper le coup. Mais, à présent, il était fier de ses sillons. Ils n’étaient en rien comparables à ceux d’Arthur, mais ils ne lui faisaient plus honte.

Mary Lawson (née en 1946), L’autre côté du pont – traduction de Michèle Valencia

Gigi Embrechts – Co-workers

Publicités

2 réflexions sur “Sillons

  1. merci Agnès. Découvete pour moi d’un nouvel auteur et de belles photos d’un photographe que je ne connaissais pas !
    Grâce à toi j’ai acheté l’aquarelliste et je suis en train de le terminer. Bon dimanche !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s